« ZBEULE TON ENQUÊTE PUBLIQUE ! » Programme

Programme trouvé et mis à jour sur le site: https://onestpasdup.noblogs.org/

– Contact: onestpasdup@@@riseup.net

– Accueil:

Si tu souhaites venir, l’accueil (sleeping, nourriture, …) se fait prochainement plutôt à l’Affranchie à Mandres en Barrois ainsi qu’à l’ancienne gare de luméville (sur la route entre Mandres en Barrois et Luméville en Ornois). Si t’échoues en stop ou en train, le numéro de l’ancienne gare: 07.58.73.98.08

L’enquête publique pour la demande d’utilité publique du projet Cigéo aura lieu du 15 septembre au 23 octobre
C’est à l’approche de l’automne que l’enquête publique de la DUP de Cigéo va commencer alors que de colossales incertitudes demeurent sur des sujets absolument essentiels : maîtrise des risques et sécurité de Cigéo, avenir du territoire, risque de dissémination de la radioactivité dans l’environnement, coût du projet…  L’Andra a réagi aux recommandations de l’Autorité Environnementale, qui a émis un avis très critique début 2021 sur cette demande de DUP, mais nous savons d’ores et déjà que ces réponses sont insuffisantes*. Elles renvoient à des étapes ultérieures du projet : à l’instruction de l’autorisation de création de Cigéo (DAC) ainsi qu’à la phase pilote. Une belle entourloupe pour contourner les questions qui fâchent tout en ne gelant pas le projet.Cela signifie que le projet pourrait être déclaré d’utilité publique et entrer en phase opérationnelle sans que l’ensemble des doutes ne soient levés. En tant que habitants et habitantes du territoire, nous ne pouvons pas l’accepter ! 
Nous craignons par ailleurs que le gouvernement tente de faire déclarer le projet Cigéo Opération d’Intérêt National (OIN). Cette procédure retirerait aux élus locaux leurs compétences en matière d’urbanisme sur un périmètre donné, afin de simplifier la mise en compatibilité des documents d’urbanisme avec les travaux rendus nécessaires par le projet. Derrière cet acronyme pourrait se cacher une opération qui permettrait à l’État de délivrer des autorisations de construire en lieu et place des acteurs locaux. Demander à la population locale de s’exprimer sur l’utilité publique d’un projet tout en le déclarant Opération d’intérêt national serait une profonde arnaque !Et maintenant qu’est-ce qu’on fait de toutes ces infos ? CIGEO/Bure, on n’est pas DUP**, on n’est pas DAC*** !
N’attendons rien de l’issue de l’enquête publique. N’est-elle pas juste une formalité pseudo-participative supplémentaire ? Le projet de « labo » de Bure a déjà fait l’objet de deux enquêtes publiques par le passé, qui n’ont rien changé à l’avancée du projet. En revanche, profitons de cette période pour donner de la résonance à nos profondes inquiétudes et nous opposer plus franchement encore. Début 2021, diverses communes ont émis de nombreuses réserves, ou des avis négatifs pour certaines, sur l’étude d’impact produite par l’Andra : peuvent-elles se contenter maintenant de non-réponses ? Ensemble, collectifs, communes, habitant-es, disons non à Cigéo, il est temps, plus que jamais, de défendre notre territoire et empêcher la poursuite du projet d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure.

La Coordination Stop Cigéo propose trois jours de mobilisation !

JOUR 1 : MERCREDI 15 SEPTEMBRE, dès 9h00 à MONTIERS-SUR-SAULX, appel à être largement présent-es pour la grande DUPerie !

Nous appelons tous nos soutiens, les habitant-es révolté-es, les élu-es qui doutent, à se retrouver devant la Mairie pour dénoncer le lancement de l’enquête publique ! Depuis presque 3 décennies, l’essentiel se passe en dehors des murs… Prises de parole, partage d’infos, restauration, kermesse et surprises sont prévus !

JOUR 2 – JEUDI 16 SEPTEMBRE à MANDRES-EN-BARROIS

Déambulation festive et informative dès 14h, distribution de légumes des Semeuses (collectif de paysan-nes autour de Bure) et projection le soir par le Cinéma Voyageur du film « Le Dossier Plogoff » !
Ce film réalisé en 1980  raconte la lutte contre l’installation d’une centrale nucléaire à deux pas de la Pointe du Raz en Bretagne. C’est toute une population qui a résisté dans la baie d’Audierne, en période d’enquête publique, au milieu de la pression étatique et des forces de l’ordre. L’ampleur du mouvement a mené à l’abandon du projet. C’est cet imaginaire de réussite que nous avons envie de partager avec vous pour ce début d’enquête publique. Il ne doit pas nous abattre : c’est à l’approche de moments décisionnels qu’il faut montrer d’autant plus de détermination pour espérer se frotter à la victoire !

JOUR 3 – VENDREDI 17 SEPTEMBRE à GONDRECOURT-LE-CHATEAU

L’Andra organise une réunion d’information publique de 17h à 19h à la salle polyvalente de Gondrecourt. Date d’ores et déjà à bloquer 😉

Nous enchaînerons avec une 2ème projection du film « Le Dossier Plogoff » et nous invitons fortement les participant-es à la réunion publique de l’Andra à venir le visionner !

ET + SI AFFINITÉS : SAMEDI 18 SEPTEMBRE, à MONTIERS-SUR-SAULX, nous envisageons une nouvelle projection du Dossier Plogoff par le Cinéma Voyageur. Nous aimerions que tou-tes les habitant-es des villages concernés par le périmètre de l’enquête publique puissent voir ce film et en discuter avec nous.

TOUTES LES INFOS sur ces trois jours et les RDV qui seront programmés durant ces six semaines d’enquête publique seront à retrouver sur ce site : https://onestpasdup.noblogs.org

C’est parti pour 40 JOURS contre la DUP
CIGEO/BURE : NI DUP, NI DAC

Gardons le lien, suivez nos sites et nos réseaux sociaux :
Facebook : bureacuire2 – Burestop  – cedra52
Twitter : @bureacuire @cedra_collectif @cigeoburestop

Sites : https://bureburebure.info/www.burestop.euhttps://cedra52.jimdofree.com/

*nous y reviendrons plus longuement dans les communications suivantes **DUP = demande d’utilité publique ***DAC = demande d’autorisation de création

 

Appel qui a été fait:

Comme nous nous y attendions, l’enquête publique sur la demande de déclaration d’utilité publique (DUP) du projet Cigéo d’enfouissement des déchets radioactifs se déroulera cet automne, précisément du 15 septembre au 23 octobre prochain. Nous appelons à s’y opposer et à la bloquer partout où elle aura lieu !

Malgré les lacunes énormes du dossier déposé en août 2020 par l’Andra, les interrogations laissées en suspens, les avis défavorables formulés par plusieurs conseils municipaux, la demande de gel du processus exigée par les associations opposées au projet, il semble que ce soit la précipitation qui préside encore une fois dans cette affaire. Les objectifs politiques sont clairs : pour la ministre Barbara Pompili, il s’agit maintenant d’expédier cette enquête dans l’espoir d’en recevoir les conclusions en début d’année prochaine et de pouvoir promulguer l’utilité publique de Cigéo avant le mois de mars 2022. Au delà de ce délai, le processus se trouverait stoppé net durant plusieurs mois par les élections présidentielles puis législatives.

Pour les autorités, il y a visiblement urgence à déclarer cette poubelle nucléaire d’utilité publique. Nous appelons donc à leur faire perdre du temps, encore et encore, autant que possible, comme nous le faisons déjà depuis des années – rappelons que la DUP était initialement prévue pour 2015 – jusqu’à ce que leur projet criminel achève de s’effondrer.

Il n’y aura pas d’enquête publique cet automne à Bure !
Il n’y aura jamais d’enfouissement des déchets radioactifs, ni ici ni ailleurs !

L’enquête publique, en quoi ça consiste ?

Concrètement, l’enquête prend la forme de permanences, c’est à dire de créneaux horaires durant lesquels le dossier de demande de DUP (5000 pages environ) est consultable en mairie, en présence d’un·e ou plusieurs commissaires enquêteur·ices (ielles sont au nombre de cinq dans cette enquête). À cette occasion, il est possible de consigner un avis ou une question dans le registre de l’enquête publique. Ces avis doivent permettre aux commissaires de formuler le leur, favorable ou non (spoiler : à la fin, leur avis sera favorable).

Ici, 25 permanences de 3 heures chacune sont prévues. Elles auront lieu dans six villages concernés par le projet : Bure, Saudron, Gondrecourt-le-Château, Mandres-en-Barrois, Cirfontaines-en-Ornois et Montiers-sur-Saulx (voir calendrier ci-dessous), à chaque fois dans les mairies.

Pour que l’enquête publique soit jugée conforme aux dispositions légales, il faut que ces permanences se tiennent. C’est-à-dire, que les commissaires accèdent aux mairies, que le dossier et les registres y soient consultables (probablement en version électronique), que les créneaux horaires soient respectés, etc.

En plus de ces permanences, les commissaires peuvent organiser des réunions publiques. Une seule est pour l’instant prévue, à l’occasion de laquelle l’Andra viendra vanter la qualité de son dossier de demande de DUP. Ce sera à Gondrecourt, le vendredi 17 septembre, de 17 à 19h.

Appel à actions, ici, partout, tout au long de l’enquête !

Ce n’est plus le lieu ni le temps d’expliquer pourquoi nous ne croyons pas une seule seconde à cette démocratie participative, à ces invitations au dialogue inscrites dans la loi ou à l’injonction à formuler des « critiques constructives ». Cela a déjà été développé ailleurs (la Fête des Acronymes) tout comme les enjeux de cette DUP (Enjeux de DUP) et les risques énormes que Cigéo ferait courir (ici ou ).

Nous ne voulons plus dialoguer avec celles et ceux qui depuis 30 ans se sont assis sur nos craintes, nos oppositions et nos colères, quelle que soit la manière que nous avions de les formuler, dans des actions, dans des débats publics ou des tribunes, dans la rue ou dans des pétitions, dans une forêt occupée ou sous les dorures des cabinets ministériels.

Nous ne voulons pas améliorer ce projet, nous voulons le détruire.

Nous ne voulons pas améliorer l’industrie nucléaire, la rendre plus sûre, plus verte ou plus jolie à regarder : nous voulons qu’elle disparaisse.

Pour toutes ces raisons,

Nous appelons à empêcher cette enquête publique par tous les moyens,

Nous appelons à bloquer chacune des permanences prévues,

Nous appelons à faire preuve de créativité pour mettre mille bâtons dans les roues de cette mascarade,

Nous appelons à nous rejoindre à Bure et dans les villages alentours si vous le pouvez,

À faire des actions depuis chez vous, partout en France et ailleurs,

Nous appelons à nous rassembler devant les mairies les jours de permanences,

À bloquer le site de l’enquête publique quand il vous plaira (https://www.registre-numerique.fr/dup-cigeo)

Nous vous appelons à vous joindre à nous pour un premier temps fort, DU 15 AU 18 SEPTEMBRE PROCHAIN, à l’occasion de l’ouverture de l’enquête publique.

Le programme sera détaillé dans les jours à venir mais une chose est sûre : plus nous serons, plus notre message sera clair ; plus nous taperons fort dès le début de l’enquête, plus il ne fera aucun doute qu’elle ne pourra pas avoir lieu.

Le nucléaire se meurt, achevons-le !

ON N’EST PAS DUP !
ON N’EST PAS DAC !

 

À très bientôt,
Des habitant·e·s du Sud Meuse

18/09/2021

SEPTEMBRE