Les Rayonnantes: retour sur les premiers jours du camp

Lu sur Rayonnantes.org

On est déjà jeudi 19 août !!! Le camp a commencé il y a 4 jours et le temps file à grande vitesse.

Nous étions plus de 400 par jours, et ça continue de monter ! 120 kg de pain par jour, merci à la boulangerie mobile 😉

Tout ce monde, ça demande beaucoup d’autogestion, heureusement qu’on a une grande collection de panneaux sur lesquels on peut s’inscrire aux multiples créneaux. Et un grand merci à toutes les personnes qui s’inscrivent aux créneaux de la tente accueil, d’aide à la cuisine, à la confection du pain, à la prise en charge de la vaisselle, à la mise en place du petit dej, au rangement des repas, des créneaux pour être dans l’espace enfant.es mais aussi pour les rondes de surveillance, pour les ronde de médic, pour l’écoute, pour gérer les toilettes, pour s’assurer qu’il y a des stocks de papiers, de gel, etc … Il y a aussi les personnes qui donnent l’heure (car tout le monde n’a pas de montre ou de téléphones), les personnes qui rappellent l’importance de remplir ce tableau : quand l’autogestion devient la méta autogestion, c’est pas rien. Le groupe (r)évolutionnaire propose aussi des processus de facilitation et d’organisation pour les personnes qui veulent porter des problématique/propositions au niveau de l’ensemble du camp (par exemple, concernant le compagnonage avec les non-humains, concernant le rapport à la demie nudité etc).

L’équipe de traduction avec tout leur matos permet aux non francophones de participer au maximum au camp. Faut dire qu’on traduit en anglais, allemand, italien et espagnol !

Le rassemblement festif et déterminé arrive à grand pas, et les Rayonnantes mettent leur pierre à l’édifice. Tous les jours, des ateliers de formation de groupes d’action sont organisés par exemple. Un tel groupe, ça sert à se préparer collectivement à l’action, prendre des décisions et se soutenir en actions. Il y a des temps pour créer ces groupes, mais aussi pour s’entrainer à faire face aux pressions physiques et psychologiques… Les ateliers de déplacement collectifs permettent de rire un grand coup et de crier plein de slogans en avançant de manière agile et déterminée, face à keufs armés de frites de piscines. Tous les jours, on peut aussi aller voir le spectacle de marionnettes présentant le rassemblement et on peut aller poser plein de questions au café légal. Et puis la tente artivisme est dispo pour donner libre court à la créativité

(blague à part, l’hélicot continue à faire ses sympathiques visites et l’infotrafflics continuent de se remplir..)

Les ateliers se multiplient, dur de choisir parmi tous les choix. On peut en apprendre plus sur les luttes anti nucléaire et notamment sur les enjeux locaux, ou encore participer à des discussion sur le système énergétique, sur l’accaparement des terre, sur les enjeux de cybersécurité, sur le colonialisme énergétique, sur le rapport aux médias… Il y a pleins d’ateliers en mixité choisie MINT, ou encore queer, ou encore en mixité choisie entre personnes racisées pour échanger sur des thématiques précises ou simplement pour se soutenir et partager ses émotions.

En plus de ça, il y a plusieurs espaces en mixité choisie, en plus des camping : espaces sans personnes blanches, des espaces MINT (Meufs, Intersexes, Non-binaires, Trans), des espaces QUEER et des espaces pour personnes neurodivergentes… Il y a aussi une caravane rage, l’espace sans interaction, l’espace chill, l’espace enfant-es … Bref, pour tous les besoins. Une caravane d’information sur les enjeux décoloniaux est aussi installée, avec des livres, brochures et des boissons chaudes pour échanger autour de ces questions.

Jeudi, c’est journée chantier avec le collectif de maraichaires les Semeuse. Ce fut un départ en fanfarre accompagné de musique et de percussion roses et argentés !

Les soirées, on peut choisir entre dormir tôt, assister aux projections ou aux spectacles de théâtres, aller chiller au coin du feu qui se transforme en chorale improvisée ou encore aller à l’espace fête pour un live set ou alors une jam session ! On peut aussi en profiter pour faire des cookis ou des gateaux au yaourt à l’espace dessert. Mercredi soir, l’espace fête était sans personnes cis-hétéo et jeudi soir, c’est soirée MINT et catch !

Il y a encore une quantité de choses qu’on pourrait raconter… On laisse la place à l’automédia du camp, qui bosse sur un fanzine. Et puis aussi des enregistrements sonores. Et des micro trottoires. Et des fresques murales. Affaire à suivre!

19/08/2021

rayonnantes

Et sinon, 3 jours avant
on écrivait ça
sur le même sujet.

SOS Stocamine – Héritage empoisonné ! RDV...

Stocamine, c’est :  42 000 tonnes de déchets ultimes contenant de l’arsenic, du cyanure, des pesticides et probablement des déchets radioactifs.  une réelle menace pour la nappe phréatique qui alim...   Lire la suite

Et sinon, 14 jours après
on écrivait ça
sur le même sujet.

Petite histoire du dépôt, ou pourquoi nous y so...

Samedi 21 août, quatre cortèges [photos ici et ici] ont fait route séparemment pour se retrouver devant le « dépôt » de l’Andra, à Gondrecourt-le-Château. Ce bâtiment a été attaqué de plusieu...   Lire la suite