[Rennes] Création d’un comité de soutien

Repris d’ Expansive

 

Appel à un deuxième rendez-vous afin d’organiser un bal de malfaiteur.euse.s pour l’anti-répression. Si cette proposition pratico-concrète intéresse des personnes, venez nombreux.euses !

De manière à dynamiser et visibiliser à nouveau la lutte anti-nucléaire à l’échelle nationale et dans l’Ouest, vous êtes tous et toutes invité.e.s à cette deuxième rencontre de création d’un comité du Pays rennais en soutien aux opposant.e.s au projet CIGEO et son monde.

L’enfouissement des déchets nucléaire est une prétendue solution qui n’est aucunement acceptable d’envisager.

Mardi 4 février 2020 – 18h
O’Connell’s – 7, Place du Parlement – Rennes (35)

Présentation de la lutte actuelle contre CIGÉO et de la situation sur place.

Discussion et création d’un comité de soutien à la lutte contre CIGÉO.

Ne pas permettre à l’industrie nucléaire de faire d’une région élargie autour de BURE une zone nucléarisée et vouée à l’atome. En effet, le projet de centre d’enfouissement dans ce petit village meusien d’une centaine d’âmes n’est que l’un des divers desseins que l’industrie nucléaire fomente. La blanchisserie de linges radioactifs à Suzannecourt, est aussi l’un d’eux. Les lieux de stockage déjà implantés dans la région en sont d’autres.

L’année 2020 va être une année cruciale dans l’histoire de ces projets de l’industrie nucléaire. Il n’est pas concevable que la lutte pour s’y opposer ne prenne pas une dimension nationale, car les conséquences et possibles catastrophes sont de niveau national et international.

Le domptage de l’atome prend une dimension allant bien au delà de la production d’énergie qu’il engendre et qu’il nous montre à voir en France, c’est avant tout une vision du monde capitaliste, patriarcale, militariste, colonialiste/néo-colonialiste et extractiviste (mines d’uranium, extraction de quantités titanesques de sable pour construire les centrales/infrastructures, etc.) pour ne citer qu’une partie de la face cachée de cet iceberg industriel.

Il n’est donc plus possible de laisser faire sans soutenir celleux qui s’y opposent de front.

Il est indispensable que nous nous emparions rapidement de ce sujet pour en faire une lutte active dans l’Ouest et ailleurs. Ce comité de soutien doit bien voir le jour. Et j’invite vivement celles et ceux qui ne s’intéresseraient pas ou ne se seraient jamais intéressé.e.s à l’industrie nucléaire et aux luttes anti-nucléaire à venir s’informer lors de cette rencontre.

Le nucléaire n’est pas une solution. Le nucléaire ne sauvera pas le climat. Le nucléaire n’est pas « sûr », ne l’a jamais été et ne le sera jamais.

Il y a récemment eu une rencontre à Fougères, avec le COEDRA où la lutte a su s’opposer au début des années 1990 au projet d’enfouissement CIGEO qui était envisagé dans la région.

Beaucoup de comités de soutien ont vu le jour partout en France. Venez nombreux.euses pour vous informer si vous n’avez jamais entendu parler de BURE, si vous pensez que le nucléaire est une énergie propre et décarbonnée qui répondra au chaos climatique qui sévit déjà en Australie, si vous voulez en savoir davantage sur les conséquences de cette industrie mortifère fruit de la démence des hommes.

A celles et ceux qui luttent contre ces systèmes oppressifs et destructeurs que sont le capitalisme, le patriarcat et le colonialisme/néo-colonialisme, la lutte anti-nucléaire peut être une lutte où nous pouvons allier nos complémentarités, nos multiples intelligences, nous soutenir et lutter ensemble.

A très vite !

02/02/2020

comités de lutte
Rennes

Et sinon, 7 jours après
on écrivait ça
sur le même sujet.

[Rennes] Présentation de la lutte contre Cigéo à Bure

[Rennes] Présentation de la lutte contre Cigéo ...

Repris de Expansive Le mercredi 19 février à la MCE à 18h, des militant.es de Bure viendront nous présenter la lutte contre le centre d’enfouissement de déchets radioactifs à travers des discussion...   Lire la suite

Infotour
Rennes

09/02/2020