Vidéoconférence avec des membres du collectif Stop Bzdurom (Stop Bullshit) sur la répression contre les LGBTQ+ en Pologne (le 11 août à l’ancienne gare de Luméville)

(english version below french text)

 

D’après une étude de l’ILGA de 2020, ce qu’on appelle la Pologne est devenue le pays le plus homophobe d’Europe. Mais pour n’importe quelle personne LGBTQ+ qui y vit, ce n’est pas surprenant. On a vu une montée des politiques homophobes et transphobes depuis que le gouvernement actuel est arrivé au pouvoir en 2015, et elles ont culminé avec la dernière élection présidentielle. Le président sortant d’extrème droite a été réélu après avoir mené une campagne ouvertement ultra-homophobe qui a donné le ton aux élections présidentielles. On peut apprendre dans cette campagne que les personnes LGBTQ+ ne sont pas des personnes, mais juste une idéologie, qu’ielles détruisent les familles polonaises, et des centaines de tonnes d’autres conneries. Pour les segments les plus fascistes et conservateurs de la société, c’était un signe clair que les comportements haineux et dicriminatoires envers les LGBTQ+ avaient maintenant un soutien total des plus hautes autorités du pays.

Dans le même temps, certaines autorités départementales ont commencé à mettre en place des soi-disant « zones anti-lgbt » dans leur jurisdictions, des sortes de restrictions des lois qui sont en théorie fondées sur la protection des familles polonaises, mais créent en réalité des zones où les communautés LGBTQ vivent de très fortes oppressions, de la part du gouvernement d’une part et de la part de la société d’autre part. Les « zones anti-LGBTQ » sont apparues sur un tiers du territoire du pays. En même temps que ces évènements, des voitures portant de grandes banderoles et des mégaphones sont apparues dans certaines villes. On peut y lire ou y entendre que les personnes lgbtq sont en fait des pédophiles, ou que les personnes qui se battent pour l’avortement veulent « sexualiser » les enfants polonais (sic!).

Le 27 juin 2020, à Varsovie, l’une de ces voitures a été détruites. Ce n’était pas la première fois que quelqu’un exprimait sont désaccord avec la propagande homophobe que ces voitures propagent. Le jeune collectif anarcha-queer appelé « Stop Bzdurom » (Stop Bullshit) est particulièrement connu pour son action contre ces voitures et contre les organisations qui les financent (« Foundation Pro »). Iels se décrivent elleux-mêmes comme « travaillant pour les LGBTQ+ – intelligent.e.s, instruit.e.s, courageux.ses, et avant tout, influent.e.s. Ce qui nous différencie des autres groupes LGBTQ+ de Pologne, ce sont nos tronches sans gêne, notre manière de n’éprouver aucun regret, et nos méthodes dont ni TVP.info (chaîne d' »information » liée au gouvernement), ni aucun autre connard de droite n’oserait rêver. Tout ce qu’on fait ici répond à la colère face aux actions cruelles, violentes et mal conçues des fanatiques. »
Ce ne fut donc pas une surprise quand le 14 juillet, tôt le matin, la police a perquisitionné un appartement où vivait une personne du collectif. Les policiers ont brutallement sorti Margot de son appartement (en pyjama, sans chaussures, sans chaussettes et sans pull) et l’ont jeté dans une voiture banalisée, tout en l’insultant et la menaçant de mort, la traitant de pédé et de tocard. La militante a été retenue toute la nuit et relâchée le jour suivant par le tribunal, sans détention. Elle a maintenant besoin de soutien financier pour elle-même et pour d’autres personnes en danger, ainsi que pour les actions à venir de son collectif.

Pour l’instant, Margot et son collectif ont besoin d’environ 4000 euros pour les avocats et 4000 euros pour la campagnes queer qu’iels veulent commencer le mois prochain. Tous les fonds récoltés au-dessus de ce montant seront donnés à l’Anarchist Black Cross polonaise, et à des activités anti-répression. Pour soutenir, des gens ont décidé de faire une vidéoconférence avec des gens de Stop Bzdurom, et un repas de solidarité à l’ancienne gare de Luméville pour récolter des fonds. Ca se passera le 11 août.

C’est aussi possible de faire des dons individuels. On peut trouver des informations sur comment donner, et sur Stop Bzdurom sur le site internet :
stopbzdurom.pl/help-us

On aimerait aussi t’encourager à exprimer ta solidarité de la manière qui te convient.

Planning de la soirée, le 11 août à l’ancienne gare de Luméville :

19h – repas
20h – vidéoconférence
Après la conférence – Projection du film « Tu nie chodzi o ludzi » (Il ne s’agit pas de personnes) C’est un montage d’assemblée des autorités départementales polonaises pendant les débats sur les lois des « zones anti-LGBTQ ». C’est intéressant mais horrible pour du cinéma.

 

English version :

Videoconference with People from Stop Bzdurom (Stop Bullshit) collective about anti LGBTQ+ repressions in poland.

According to ILGA research for 2020 so called poland became the most homophobic country in EU. However it is not a suprise for any LGBTQ+ person who live there. The hostile homophobic and transphobic politics were visible on rise since present government took power in 2015 and reached its peak point in recent presidential election. The tone of elections was dominated by ostensibly ultrahomophobic campaign of present far-right president who won next term of presidency this country. People could « learn » from his campaign that they are not people but just an ideology and that they destroy polish families and hundreds of tons of other bullshit. That was the clear sign for most fascist and conservative parts of society that hostile and discriminatory attitude towards LGBTQ+ people have full support from the highest autorites in the country.

In the meantime some departamental authorities started to establish so called « antilgbt zones » in their areas- kind of law restrictions that are in theory based on protecting so called polish families, but in reality they are creating zones where lgbtq communities have to live under really heavy oppression one from the government and one from the society from the other side. « AntiLGBTQ zones » appeared on 1/3 territory of the country. Pararell to this events in some cities appeared cars armored with huge banners and megaphones. You can hear and read from them that lgbtq is actually pedophilia or that people who are fighting for abortion want to « sexualize » polish children (sic!).

27th of June 2020 in Warsaw one of the cars was smashed. That was not first time when somebody expressed ones dissagrement against homophobic propaganda spread by those cars. Especially known from protesting those cars and organizations standing behind them (« Foundation Pro ») is young anarcha-queer collective named « Stop Bzdurom » (Stop Bullshit). Following their self-discription they:  » (…) work for LGBTQ+ – smart, educated, brave, and most of all- with a causative power. We differ from the rest of LGBTQ+ groups in Poland on account of our shameless mugs, unapologetic nature, and methods which neither TVP.info ( “News” station affiliated with the government), nor the rest of right-wing asshats would dare to dream about. Everything we’ve done here results from the anger in response to the cruel, harmful, iIl-conceived actions of the fanatics. »
So it wasn’t so supprise when 14th of July in early morning hours police raid a flat where one person from SP collective staing at. Police brutally dragged Margot out of the flat in her pyjamas (without shoes, socks or a sweatshirt), and took her to an unmarked car, threatening her with abuse and death, calling her a f*ggot and a loser. The activist was held up all night, and released the next day by the court, without arrest. Now she needs funds for herself and other people at risk, as well as for further actions of her collective.

For now Margot and her collective need about 4,000 euros for lawyers, and another 4,000 for the queer campaign they want to start next month. All raising funds above this amount will be donated to the Polish Anarchist Black Cross and to anti-repressive activities. To support some people decide to hold video-conferance with people from Stop Bzdurom and solidarity dinner on old Gare of Lumeville to rise founds.This will happen at 11th August

There are also possible individual donations. Informations about how to donate and more about Stop Bzdurom you can find on the website under the link here:
stopbzdurom.pl/help-us

We would like to also encurange you to express your solidarity in any way you feel would be appropriate??

Below is the plan of the event, on august 11th on the old Luméville trainstation :

19.00 – dinner
20.00 – video conferance
After conferance – Projection « Tu nie chodzi o ludzi » ( It isn’t about people). It is a patchwork of filmed assemblies of polish departamental autorieties while debating « AntiLGBTQ zones » laws. Good for education but horrible as cinema.

28/07/2020

Action directe
LGBTQ
Pologne
Répression
Solidarite

Et sinon, 151 jours avant
on écrivait ça
sur le même sujet.

Communiqué suite au sabotage d’un forage de l’A...

Vu sur Indymedia Nantes – mercredi 26 février 2020 Il semble qu’on se soit introduit dans une des grosses boîtes vertes qui protègent les forages de l’Andra le long de son projet de voie ferr...   Lire la suite

Action directe

28/02/2020