Casa Cantoniera – Soutien à la réoccupation du bois

De la réoccupation du bois Lejuc, près de Bure, lancée ce 18 Juillet, on a surtout entendu parler de la facétieuse « prise à partie » d’une voiture de flic. Loin de condamner ce geste, nous nous demandons pourquoi sa narration partielle et partiale occupe tant les médias.

Et sur la réoccupation ? Sur l’Etat, qui par l’expulsion se rend une énième fois complice de l’ANDRA, en entérinant une violence bien plus grave, diffuse, et lourde de conséquence pour tous et toutes : l’ accaparement de l’environnement, pour littéralement « cacher sous le tapis » les rebuts d’une technologie dont le développement est voué au maintien du monde et du système techno-scientifique tel qu’il existe, est selon nous, une violence dont il faut parler, et contre laquelle il est nécessaire de lutter.

Sur le harcèlement policier ? Qui s’est traduit depuis juin 2017 par le lancement d’une opération répressive s’offrant des moyens d’enquête surdimensionnés, en recourant à l’escamotage, bien connu aussi dans les contrées sub-alpines, de « l’association de malfaiteur » ?

Sur le projet mortifère de la poubelle nucléaire ? Rien. Ou très peu, des considérations très factuelles sur, par exemple, qui sont les propriétaires du bois… Bref, l’Etat et l’Andra ont pris une décision et entendent écraser, invisibiliser la contestation. Les médias sont complices, bien sûr.

C’est à dire que notre démocratie s’accommode mal de certains sujets, certains liens de cause à effet: la dévastation environnementale nécessaire au maintien du système capitaliste, la vente d’arme pour alimenter les guerres liées à l’énergie, l’épouvantail du terrorisme pour invisibiliser la souffrance provoquées par des siècles d’histoire coloniale….et j’en passe.

Force aux réoccupantEs, à celleux qui ont renforcé, en l’espace de quelques heures, les liens de solidarité qui nous unissent et s’éprouvent dans l’action.

Quelques habitantEs de la CASA CANTONIERA

11/08/2019

Et sinon, 3 jours avant
on écrivait ça.

Bure’lesques – Arrêtés préfectoraux...

Les Burelesques sont déclarés et auront bien lieu ces prochains jours. Cependant des arrếtés préfectoraux ont été publiés le 7 août sur la meuse.  De la page 4 à 14, téléchargeable ici. Sont interd...   Lire la suite

Répression

08/08/2019

Et sinon, 2 jours après
on écrivait ça.

Feministisches Antiatomkraft Treffen

Feministisches Antiatomkraft Treffen

Suprise Party und glänzend Zukunft 21 & 22 September 2019 bei Bure ( 55) In Bure, will der Staat die gefährlichsten Abfälle der französischen Atomindustrie vergraben, um sie vor unseren Augen z...   Lire la suite

13/08/2019